E.T - Téléphone - Maison

Suite à l’acquisition d’un coup de cœur de parents, ma famille déménage. Mes parents déménagent, mes petites sœurs aussi… Pas le choix, il faut suivre… Pour le précédent, pas de gros changement, le même quartier, deux rues plus loin, environ 500 m.
Aujourd’hui, on sera un plus éloigné, on ne se verra plus aussi souvent qu’avant, je n’aurais plus « ma chambre » pour les « au cas où », « tu reviens quand tu veux », mes affaires (une majorité) sont empaquetés et mis au grenier … J’ai l’impression d’être déraciner, plus de repères, un grand sentiment de vide .
Ces bouleversements me chafouine, je suis égoïste, j’assume. Je comprends tout à fait les raisons de ce déménagement. Mais j’ai du mal …
Je dois dire « au revoir » à « ma maison » !

1 commentaires:

  1. J'ai connu cela : je suis partie de ma maison après la mort de mon père. J'avais grandi dans la même maison et puis tout à chaviré... en plus je bossais loin (dans le Nord sanas connaitre personne)... c'est dur mais on finit par se reconstruire. Beez

    RépondreSupprimer

 

Facebook

Google+

Twitter

Hellocoton

Retrouvez Hecatesias surHellocoton