Critique : Percy Jackson 2 - La Mer des monstres

Après le premier volet, Percy Jackson et le voleur de foudre, qui était ma foi plutôt correct. Trois ans après, voici (enfin) l'adaptation du deuxième tome de la série éponyme de Rick Riordan. Quand ce film fut annoncé, j'ai été assez surprise. Je ne pensait pas que le premier film eu autant de succès (critique, publique et financier évidement) pour la mise en route de la suite. 
Curieuse de voir le résultat, je n'aie pas hésiter à affronter les pluies diluviennes ce matin là pour voir sur grand écran, les aventures du fils de Poséidon et retrouver cet univers entre classicisme grecque et notre modernité contemporaine.



Percy Jackson ne sent pas vraiment l’âme d’un héros. Même s’il a déjà sauvé le monde, ce demi-dieu se demande si ce n’était pas tout simplement un coup de bol extraordinaire. Lorsqu’il découvre que son demi-frère est un monstre, il commence même à penser qu’être le fils de Poséidon est peut-être une malédiction. Mais il ne va pas avoir le temps de méditer sur le sujet car la barrière de protection divine qui protège le Camp des Sang-Mêlé est attaqué par une horde de monstres mythologiques, menaçant de détruire le sanctuaire des demi-dieux. Pour sauver leur seul refuge, Percy et sa bande doivent se lancer à la recherche de la légendaire Toison d’Or. 
Leur périple va les conduire dans une odyssée à hauts risques sur les eaux inexplorées et mortelles de la Mer des Monstres, plus connue des humains sous le nom de Triangle des Bermudes. Ils devront faire face à d’incroyables créatures fantastiques : d’un taureau mécanique cracheur de feu, à des créatures des mers terrifiantes, en passant par des cyclopes géants. Et même d’autres demi-dieux à la loyauté douteuse… Les enjeux sont plus importants que jamais : si Percy échoue, le Camp des Sang-Mêlé disparaîtra à jamais et l’Olympe s’effondrera.



Avant de d'écrire mon avis, il y a qui me hérisse le poil, c'est de voir sans cesse la comparaison de Percy Jackson avec Harry Potter ("sous Harry Potter", Harry Potter du pauvre"). Certes, il y a des points communs et des similitudes mais de là à dire que c'est la même chose mais en moins bien ... NON ! C'est un peu comme si on comparait L'Assassin Royale et Game of Thrones.

De plus, Percy Jackson et la mer des monstres s'adresse principalement à un public jeune par conséquent il faut le garder à l'esprit. Comme il y a des films d'animations pour adultes, il y a aussi des films pour des spectateurs plus jeunes. 


Nul besoin d'avoir vu le premier volet, les bases de l'histoire sont rappelées en introduction. Evidemment, il y a quelques références qui pour le coup seront un peu obscur pour ceux qui n'ont pas vu Le Voleur de foudre ou lu les romans.
Ce second opus est dans la lignée du premier, et comme le précédent son adaptation ne va pas plaire au puriste de la saga. Le scénario se concentre sur le visuel et l'aventure. Il y a donc obligatoirement des raccourcis et de (grosses) modifications de la trame principale. Le scénario se concentrant sur l'aspect quête, on perd donc une bonne partie des idées secondaires développées dans le livre, c'est à dire le relationnel entre les personnages et certains détails passés pour comprendre leurs convictions et agissements. D’où ce sentiment de manque (criant) de profondeur des personnages secondaires. Exemples : Grover et sa recherche du dieu Pan, la relation conflictuelle Tyson-Annabeth ...

Pour ma part j'ai été ravie de cette adaptation car le tome de Percy Jackson est celui que j'ai le moins aimé. Or chose rare je préfère le film au livre. De surcroît, je préfère ce film au premier. Peut-être pour l'humour et le second degré un peu plus assumé (ou pas il y a quelques couacs pour les effets spéciaux qui piquent les yeux), il y a quelques punchlines bien sympa et surtout pour les guests présent dans le film. Rien que la séquence avec Nathan Fillion <3 (en plus je suis en train de me revisionner toute la série Castle). On retrouve Anthony Head (Gilles dans Buffy) de nouveau dans un rôle de mentor. Stanley Tucci est très bon en Monsieur D. C'est sur on perd du sex-appeal au change, bye bye Kevin Mckidd, Sean Bean et Pierce Brosnan ...
Pour ceux qui reproche ce manque de "sex-appeal" entre ces ados : dans le bouquin, les personnages ont 12-13 ans, déjà à l'écran ils sont vieillis de quelques années bien tassées, et ce n'est que de la camaraderie et de l'amitié donc pas de romance et plus si affinités ...
.
Comme pour la majorité des films en 3D, encore une fois celle-ci ne sert à rien car n'apporte pas grand chose au film (à part pour la séquence avec le taureau) mais est très supportable (pas de migraine à signaler) et l'image n'est pas dénaturée.


Percy Jackson et La Mer des Monstres est ni bon ni mauvais. Un film d'aventure fantastique pour toute la famille qui reste agréable à voir mais qui ne marquera pas les mémoires. Un divertissement qui souffrira de la comparaison, les puristes crieront au drame en disant que ça ne respecte pas à la lettre le roman d'origine et les cinéphiles reprocheront le ton trop enfantin, la distribution et la technique). Cependant il plaira à son public ciblé. Un cran au dessus que l'opus précédent.
Si la suite est un jour produite et sort, tant mieux sinon tant pis je relirais avec plaisir les 5 tomes que compte le premier cycle de la série.


Vu le 07/08/2013  en 3D et VO Merci à Cartel et à Twentieth Century Fox France

3 commentaires:

  1. J'ai vu le premier et je l'avais trouvé sympa, je vais attendre qu'il sorte en DVD pour le voir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Patience, il devrait être en DVD, un peu avant Noël :)

      Supprimer
  2. J'avais adoré les 5 livres, et je reconnais que cet opus sur écran est assez sympathique, là où le premier m'avait plus déçu car s'éloignant un peu trop des livres.

    Certes, ce n'est pas un film inoubliable, mais c'est un bon moment.

    RépondreSupprimer

 

Facebook

Google+

Twitter

Hellocoton

Retrouvez Hecatesias surHellocoton