Bel-Ami ce n'est pas jolie jolie (critique)

J'ai jamais eu autant de mal pour écrire cet article, à tel point que j'aurais préféré parler de son homonyme ... Je peux sans soucis aligner les mots pour mon rouge à lèvre Coco Shine de Chanel teinte Bel-Ami mais j'ai eu un blocage pour ce film. D'ou mon énorme retard ! (Toutes mes excuses Gwenn).


J'ai reçu pour critique seulement le disque, difficile de donner son avis sur la jaquette du DVD commercialisé. Je vais plutôt dire ce que je pense de l'affiche. Je ne vais pas aller par quatre chemins, je déteste, surtout l'énorme citation de la critique positive issue du magazine Glamour... Ce n'est pas le meilleur argument qui m’amènera a acheté le film ou le voir.
Alors, je peux facilement dire qui joue dans ce film mais en ce qui concerne le réalisateur, c'est qui ?

J'ai eu l'impression de perdre mon temps devant ce film certes je ne suis pas une admiratrice de Robert Pattinson (en t^te d'affiche c'est supposé faire des entrées et ventes grâce à son public féminin ?) mais j'avais envie de voir cette adaptation de Maupassant (j'aime les adaptations de ses nouvelles par France Télévisons même si il ne fait pas partie de mes auteurs favoris, ses oeuvres font partie de mes lectures et classiques).

Encore une fois la culture française est passé à la moulinette d'Hollywood, j'ai trouvé ça gras comme les cheveux de Rob' (j'ai fait une fixette dessus tout au long du visionnage). Pompier et pompeux (les décors et les costumes sauvent une partie des meubles), le français est écorché dans la version originale que j'étais à deux doigts de préférer la version française. 
Même si j'apprécie ces actrices habituellement, ensemble ça ne colle pas, j'ai eu la désagréable impression que chacune tirait la couverture comme elle le pouvait, par contre elles rehaussent une partie de l'interprétation du film parce que ce n'est pas le cas des 3 expressions de Pattisson (Le sourire carnassier ou crispé et le regard lourd).


Ok, il retrace les grandes lignes du roman se concentrant sur les histoires d'alcôves. Le reste et le contexte historique et économique de l'époque sont balayés et bâclés. Surtout ne vous appuyez pas dessus pour éviter de lire le livre ... Ce ne sont pas les fesses de Rob' dans les cinq premières minutes et autres galipettes qui vont me faire changer d'avis.

Coté bonus, c'est léger et classique (on ne parle en aucun cas de Maupassant ...), je n'en garde pas un souvenir impérissable, le reste est de facture habituelle..

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Facebook

Google+

Twitter

Hellocoton

Retrouvez Hecatesias surHellocoton